Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Biologie Intégrative des Organismes Marins
UMR 7232

Notre équipe s’intéresse à l’évolution de la morphologie au cours de la transition chordés invertébrés/vertébrés. Cette transition est un bon modèle d’étude de l’évolution des mécanismes développementaux pour trois raisons : i) deux duplications complètes du génome ont eu lieu au cours de cette transition entraînant une expansion du nombre de gènes chez les vertébrés, ii) nous avons accès à un animal chordé invertébré qui s’avère être un modèle de choix pour des études comparatives, et iii) de nombreuses études existent sur les mécanismes moléculaires contrôlant le développement embryonnaire chez les vertébrés.

L’animal modèle que nous utilisons est l’amphioxus, un céphalochordé, représentant la lignée de chordé ayant divergé le plus précocement. Il a conservé toutes les caractéristiques morphologiques définitoires des chordés (tube nerveux dorsal creux, notochorde dorsale, fentes pharyngiennes, etc...) mais reste un organisme très « simple » d’un point de vue aussi bien anatomique que génomique.

Au sein de notre équipe nous avons récemment développé une méthode permettant d’induire l’émission de gamètes quotidiennement au cours de la saison de ponte de l’amphioxus, ainsi que les techniques basiques d’études du développement embryonnaire (HIS, immunolocalisations, traitements pharmacologiques, injection dans les œufs non fécondés, etc...). Additionnellement à la poursuite de l’acquisition de nouvelles connaissances concernant la biologie et l’écologie de l’amphioxus européen, Branchiostoma lanceolatum, nous conduisons plusieurs projets de recherche concernant l’évolution de processus majeur du développement embryonnaire tels la somitogenèse ou l’induction neurale.

Yves Desdevises - 26/02/16

read this article in English